TERRES CUITES OU TERRA COTTA

 

 

 En sculpture, une terre cuite est une oeuvre définitive, en argile, ayant subi une cuisson. Cette cuisson entraine des changements irréversibles, physiques et chimiques, quelque soit la terre employée et le degré de cuisson.

La plupart du temps, un sculpteur choisi une terre chamottée (plus ou moins fine) pour sa bonne tenue au moment du façonnage et sa résistance à la cuisson. Cette cuisson se fait dans des fours spéciaux à céramique (four à bois, à gaz ou électrique) à une température variant de 960 C° (biscuit) à 1 300 C° (cuisson de grés).

Pour le façonnage, l'artiste peut choisir plusieurs façons de procéder:
le travail dans la masse à partir d'un bloc d'argile, mais l'oeuvre, une fois achevée, devra être évidée pour la cuisson;
un travail de construction à partir de plaques ou colombins de terre soudés à la barbotine (terre liquide).

Pour la coloration des pièces, de nombreuses possibilités sont offertes:
engobes, émail, oxydes, cires et patines à l'aide de pigments ou acrylique.

Chaque artiste trouve pour sa propre expression dans l'usage de la terre un choix infini de possibilités.